Agni, le feu digestif

Agni transforme toutes les substances étrangères au corps que ce soit les aliments, les boissons, les bruits, les sensations, les sentiments ou les émotions.

Agni permet l’équilibre de notre corps. Il favorise une bonne digestion, nourrit notre corps, les organes, les tissus, permet l’élimination des toxines « ama », notre peau est claire et notre esprit est aiguisé.

La digestion est la base de la bonne santé.

Les trois agni

Jathar agni: le feu de l’estomac et des intestins. Il est la source de tous les agnis. Il est responsable de la digestion, crée les enzymes et les sucs digestifs. En déséquilibre ou faible il est le départ de nombreuses maladies.

Bhut agni: le feu des cinq éléments. Chaque élément possède son propre but-agni. On le trouve dans le foie. En déséquilibre ou faible, il affecte le foie et la vésicule biliaire. Il est responsable de troubles dans les organes sensoriels mais aussi au niveau psycho-émotionnel et sur le système immunitaire. Il peu avoir un impact notamment sur les allergies ou intolérances allimentaires.

Dhatu-agni: le feu des tissus vitaux. Il est responsable de la transformation des tissus. En déséquilibre ou faible, l’organisme produira des dhatus « tissus » de mauvaise qualité ou de manière excessive.

Agni varie selon les doshas

  • Vata a un agni variable surtout en fonction de son état émotionnel.  
  • Pitta a un agni fort, le feu est une des propriétés qu’ils ont en commun.
  • Kapha a un agni faible ou ralenti.

Agni en équilibre quand:

La digestion est bonne et qu’elle permet l’élimination complète de toutes les toxines. Elle amène une bonne santé physique avec l’harmonie de nos trois bioénergies (Vata, Pitta & Kapha). Permet une bonne élimination (de nos selles, sueurs etc..), maintient notre état de joie, notre bonne santé psychologique et émotionnelle.

Agni est compromis quand:

Notre alimentation est trop lourde, que nous mangeons trop ou pas assez, à des heures irrégulières. Que les aliments que nous ingérons ne sont pas de bonne qualité ou adapté à notre dosha. 

Les conséquences d’un mauvais Agni:

  • Une langue chargée, une mauvaise haleine, des ballonnements, des gaz, de la sueurs odorante.
  • Une fatigue chronique, un manque d’énergie, des lourdeurs physiques, mentales.
  • Des jambes lourdes, des troubles circulatoires, de la cellulite et de l’embonpoint.
  • De nombreuses douleurs que ce soit articulaires, abdominales ou dorsales peuvent aussi être liées à un mauvais agni. 

Les autres causes de déséquilibre:

  • Un dosha en déséqulibre
  • Un feu digestif en excès ou au contraire trop faible.
  • Les émotions réprimées
  • La consommation de tabac, d’alcool de manière excessive.
  • Avoir une vie sédentaire, dormir trop
  • De mauvaises associations alimentaires

Préserver un bon agni:

  • Eviter le plus possible ou même éliminer: le sucre blanc et raffiné, les produits fermentés, les farines blanches, les huiles qui ne sont pas de premières pression à froid ainsi que tous les aliments industriels avec des conservateurs, des additifs ou colorants.      
  • Manger des produits frais si possible bio et de saison. Les fruits et légumes doivent composer les 2/3 de notre alimentation. Si vous mangez de la viande, il est préférable de la consommer à midi. Les fruits sont à prendre en dehors des repas.      
  • Favorisez des repas chaud, les crudités sont à préférer pour le repas de midi et les aliments sucrés en début de repas car ils seront mieux digérés.              
  • Soutenir agni et le métabolisme en buvant chaud, des tisanes, des hydrolats. En utilisant des épices dans vos préparations. 
  • Faire de l’exercice, du yoga de la marche mais bougez!
  • Les routines ayurvédiques, les pranayamas, les massages.